Evénements passés

Rouen 2016

Prévention des violences intrafamiliales chez les 0 à 4 ans

ASSOCIATION MON TI’LOUP & AIDOBB | 2-3 juin 2016

« La violence et l’importance qu’elle prend dans notre société interroge chacun d’entre nous. Questionner des processus comme la maternalité, la paternalité, la parentalité, l‘interculturalité et les recompositions familiales pourrait-il apporter des formes de réponse ? »

PROGRAMME 2 et 3 juin 2016 - ROUEN

Et si violence il y avait, de quelle violence s’agirait-il ? Passage par l’acte et/ou carences en matière de soin ?

Mais qu’en est-il de la violence plus discrète, plus psychique mettant en question à la fois le narcissisme de l’adulte donneur de soins et celui, en construction, de l’enfant ? Comment peut-on penser la violence inhérente à la vie, au développement psychique et aux liens interpersonnels ?

Où placer le curseur pour distinguer cet inhérent à la vie psychique et ce qui la menace ?
Comment éviter que des transmissions parasitent la sphère du transgénérationnel ?

> Télécharger le programme

 

Amiens 2015

Deuxième rencontre franco-sénégalaise

amiens

Jeudi 3 décembre Soirée ICSMP – Conférence de Rosella Sandri

« OBSERVER UN BEBE DANS UNE AUTRE CULTURE :RENCONTRES, REGARD, SURPRISES… »

Le vendredi 4 décembre 2015

Journée autour de l’observation du nourrisson selon Esther Bick et ses applications thérapeutiques.
Avec Rosella Sandri
Psychanalyste, Formatrice à l’observation du nourrisson. (Belgique, Sénègal)

Avec Anne Marie Hennequin, Pascal Corde
Formateurs à l’observation du nourrisson, membres de l’Affobeb

Vendredi 4 décembre à l’IFSI du CHU Amiens-Picardie.

Présentation d’une observation du nourrisson selon la méthode Esther Bick, faite dans le cadre de la formation.
Dr Momar Camara (Sénègal)
Présentation d’une application thérapeutique.
Mme Khadidiatou Konaré Dembele, (Sénègal)
et l’Unité de Soins Psychiques Périnataux, CHU Amiens

> Télécharger le programme

 

Paris 2014

1ères RENCONTRES FRANCO-SENEGALAISES
OBSERVATION DU TOUT PETIT DANS DIFFERENTS CONTEXTES CULTURELS

AIDOBB et le Copes organisent une journée d’étude sur l’observation du bébé dans son contexte culturel qui réunira différents intervenants.

OBSERVATION DU TOUT PETIT DANS DIFFERENTS CONTEXTES CULTURELSL’observation du bébé selon la méthode d’Esther Bick connue en France, en Europe et en Amérique du Nord et du Sud commence aussi à être pratiquée dans des pays non occidentaux.

Les rencontres entre formateurs et professionnels à l’occasion du IXe Congrès international sur l’observation du bébé à Dakar (2012) ont permis d’explorer ces différentes expériences d’observation du bébé, qui sont à l’origine de beaucoup de questionnement et de créativité.

Ces expériences d’observation du bébé aident les professionnels de la petite enfance qui travaillent dans un contexte multiculturel à avoir une plus grande ouverture et une plus grande compréhension de différents modes de relation et de soins aux bébés.

Cela représente une base indispensable pour mieux entrer en contact et mieux communiquer avec les différents groupes culturels dans nos sociétés pour aller à la rencontre du bébé et de sa famille avec une attitude de respects pour ces valeurs culturels.

Nous avons pu constater également, à partir d’expériences d’observation au Sénégal et dans d’autres pays « non occidentaux », que le fait de faire connaître la méthode d’observation du bébé peut participer activement à une plus grande valorisation des professionnels de la petite enfance, une plus grande attention au développement du bébé et aux problématiques de la famille.

En définitive cela amène aussi un plus grand respect des droits des enfants et de leurs familles dans différents contextes sociaux.

> Télécharger le programme

 

Dakar 2014

Journée d’étude sur l’observation du bébé dans sa famille et le contexte culturel sénégalais

Réflexions et applications cliniques

 

dakar1 dakar2Finalités de la journée d’étude :

  • Faire un premier bilan des formations à l’observation du bébé mises en place au Sénégal depuis 2008 ;
  • Réfléchir sur les suites du Congrès tant au niveau sénégalais qu’au niveau international (renforcement des liens et des échanges entre professionnels sénégalais et professionnels d’autres pays africains et occidentaux) ;
  • Présentation des travaux des participants à la formation ;
  • Présentation du programme de formation (nouveau cycle) ouvert à des nouveaux participants ;
  • Présentation du projet de Diplôme Universitaire à la Faculté de Médecine de l’Université de Dakar ;
  • Ouverture et échange avec un public plus large de professionnels, provenant de différentes régions du Sénégal.
> Télécharger le programme

 

 

Londres 2014

3ème COLLOQUE INTERNATIONAL DES FORMATEURS A L’INFANT OBSERVATION

AIDOBB(Association Internationale pour le développement de l’Observation du bébé selon Bick) et la Tavistock Clinic sont heureux de vous inviter à participer au 3ème Colloque International des formateurs à l’Infant Observation. A partir de leur expérience d’enseignement de l’observation du bébé, des formateurs provenants de cultures différentes, vont réfléchir et s’interroger sur les difficultés techniques et questions éthiques liées au travail  du formateur. Ce travail sera illustré par des extraits d’observation du bébé, qui montreront également les dynamiques du groupe de travail. Le processus proposé au cours du colloque se déroulera sur trois temps :

1) la présentation de trois expériences de formation à l’observation du bébé dans des contextes culturels différents

2) l’approfondissement et la réflexion au sein de petits groupes de discussion bi-lingue

3) une reprise en séance plénière des questions qui ont émergé des différents sous-groupes.

> Télécharger le programme

 

Dakar 2012

9ème Congrès International sur l’Observation du Bébé

LE BÉBÉ DANS TOUS SES ETATS
Observation du bébé dans différents contextes culturels (famille, environnement, institution…)

Programme Dakar 26 06 2012La méthode originale d’observation du développement d’un tout-petit dans sa famille, créée par Esther Bick en 1948 à Londres (Infant Observation), représente un moment fondamental de formation pour tous les professionnels de l’enfance et pour ceux qui sont confrontés aux niveaux primitifs de la pensée.

Cette formation permet également aux professionnels ne travaillant pas avec les enfants de renforcer leurs capacités de compréhension des niveaux les plus archaïques du fonctionnement psychique de tout patient. L’observation du bébé nous confronte aux mystères des origines de la vie psychique et à ses premières manifestations, au langage corporel du bébé et à l’impact de l’arrivée d’un bébé dans l’organisation familiale et dans la vie psychique de chacun de ses membres.

Cette méthode a représenté une grande ouverture grâce aux applications cliniques dans les différents lieux d’accueil du tout-petit (maternités, crèches, pouponnières…). Elle représente, par sa richesse, une méthode qui permet au groupe de travail de réfléchir et d’élaborer le matériel «brut» de l’observation et de l’utiliser pour le développement de la pensée. Soulignons aussi les apports scientifiques de cette méthode dans la compréhension du développement psychique du bébé et du jeune enfant et la prévention des troubles précoces du développement.

Cette méthode a apporté un éclairage nouveau à des pathologies graves comme l’autisme et les psychoses et a ouvert la voie à la psychothérapie de la relation parents-bébé. Pour la première fois, un Congrès International sur l’observation du bébé se tiendra dans un pays africain, le Sénégal étant pionnier dans l’expérience d’observation du bébé sur le continent africain. Nous voulons donner, grâce à ce Congrès, une attention particulière aux bébés et aux jeunes enfants des pays en voie de développement, enfants exposés très souvent aux changements violents que les familles vivent dans le passage d’une culture traditionnelle à une culture de type occidental. Les traditions de maternage qui étaient si vivaces dans la famille africaine ont tendance à se perdre surtout en milieu urbain avec la nucléarisation des familles et des logements qui réduisent la satisfaction des besoins vitaux des tout-petits. Faire connaître cette méthode en Afrique participera au développement de la santé publique et à un plus grand respect des droits des enfants et des femmes. Chaque bébé nous confronte à l’héritage culturel d’un passé (le nôtre, celui de nos ancêtres) et à un devenir qui peut être riche de promesses…

> Télécharger le programme