Formation à l’observation du bébé

Présentation de la méthode

La méthode originale d’observation du développement d’un tout-petit dans sa famille, créée par Esther Bick en 1948 à Londres (Infant Observation), représente un moment fondamental de formation pour tous les professionnels de l’enfance et pour ceux qui sont confrontés aux niveaux primitifs de la pensée.

Cette formation permet également aux professionnels ne travaillant pas avec les enfants de renforcer leurs capacités de compréhension des niveaux les plus archaïques du fonctionnement psychique de tout patient.

Grace à cette formation, l’observateur assiste au développement psychique et affectif d’une bébé au sein de sa famille dès la naissance jusqu’à environs deux ans. Il sera attentif à tous les détails concernant le langage gestuel et les expressions corporelles, à travers lesquels le bébé communique à son entourage ses états émotionnels.

Une attention particulière est également portée aux émotions ressenties par l’observateur, en tant que moyen pour comprendre les vécus primitifs du bébé et celui de ses parents. La formation à l’observation du bébé aide l’observateur et le groupe de travail à développer un état de réceptivité et d’ouverture face à toute forme de communication provenant du bébé. Cette communication peut passer par les mouvements corporels, les sons, les atmosphères émotionnelles, auxquelles l’observateur est sensible pendant l’observation.

L’observateur n’utilise pas d’« instruments » particuliers (comme, par exemple, la caméra ou une grille d’observation) et s’abstient de prendre des notes au moment de l’observation même. Ce n’est que par la suite qu’il transcrit, d’une manière la plus détaillée possible, tout ce qu’il a pu observer à l’extérieur de lui, mais également son propre vécu au moment de l’observation même. Lorsque l’observateur écrit son observation, il apprend à développer ses capacités d’attention et de mémoire, tout en se laissant « surprendre » par ses associations qui lui permettent de s’approcher de la signification de la communication émotionnelle du bébé.

Les observations seront ensuite présentées au séminaire de discussion, dans lequel tout le groupe participe à l’élaboration de l’observation et l’enrichit, permettant ainsi d’approfondir le « premier niveau » de l’observation et atteindre une compréhension plus profonde du monde psychique du bébé et de ses premières relations au sein de sa famille.

L’utilité de la méthode d’observation selon E. Bick

L’observation du bébé nous confronte aux mystères des origines de la vie psychique et à ses premières manifestations, au langage corporel du bébé et à l’impact de l’arrivée d’un bébé dans l’organisation familiale et dans la vie psychique de chacun de ses membres.

Cette méthode a représenté une grande ouverture grâce aux applications cliniques dans les différents lieux d’accueil du tout-petit (maternités, crèches, pouponnières…). Elle représente, par sa richesse, une méthode qui permet au groupe de travail de réfléchir et d’élaborer le matériel «brut» de l’observation et de l’utiliser pour le développement de la pensée.

Soulignons aussi les apports scientifiques de cette méthode dans la compréhension du développement psychique du bébé et du jeune enfant et la prévention des troubles précoces du développement.

Cette méthode a apporté un éclairage nouveau à des pathologies  graves comme l’autisme et les psychoses et a ouvert la voie à la psychothérapie de la relation parents-bébé.

Se former à l’observation du bébé dans sa famille et ses applications cliniques

Nous organisons des formations à l’observation du bébé en France, en Belgique et au Sénégal.

>> Télécharger le Diplome d’Université « Observation du bébé et ses applications clinique » à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (pdf)

Pour tout renseignement et organisation de formation 

Contact : Rosella Sandri : r.sandri@skynet.be